2eme permablitz chez Kim... suite et fin

alors voila, lors du permablitz il avait manqué de temps pour installer le système de récupération d'eau de pluie qui tombe du balcon supérieur. avec Danielle et Kim on s'est donc retrouvé pour une fin d'après-midi bricolage, et voici ce que ça donne:

en fait pour commencer, une petite vue des légumes qui apprécient bien leur nouvelle arrangement:


les concombres grimpent avec plaisir le long du chicken wire installée pour eux.
















les haricots nous font le plaisir de leurs jolies fleurs



















et les tomates se sentent plutôt bien aussi!

















on a donc constaté que les plantes le long du mur ne reçoivent pas d'eau quand il pleut, et que toute l'eau qui tombe du balcon au-dessus est perdue. ni une ni deux, la solution c'est de faire une gouttière tout le long du balcon de Kim, assez large pour récupérer l'eau qui tombe du dessus et la diriger dans une chaudière!
allez les filles, au boulot!












on avait bien sûr prévu tout le matériel nécessaire à l'avance: bois, vis, panneaux électoraux, perceuse, scie, gros scotch, fil de fer... en faisant beaucoup de récupération. au final seul le fil de fer et les vis ont été achetés, ce qui revient à quelques dollars. système économique en plus d'être ingénieux!

et puis aussi cette photo pour montrer que je ne fais pas que prendre les photos!











pendant ce temps Kim prépare les gouttières dans son salon...


















... et Dave prépare un bon petit plat. les filles au bricolage, le gars à la cuisine: what a wonderful world!


















donc l'idée c'est de suspendre les gouttières avec le fil métallique à ces tiges en bois qui sont fixées de façon très solide au balcon. cela permet de disposer les gouttières exactement là où tombe l'eau et d'incliner les gouttières pour avoir un légère pente jusqu'à la chaudière.









voici la première tige fixée au balcon: essai réussi, c'est parti pour la production de série! (2 tiges par gouttière, 3 gouttières à placer)
















Danielle a assuré avec la perceuse: elle nous a fait ça en 2 temps 3 mouvements!












fixation des tiges sur le balcon.


















et fixation des gouttières aux tiges.



















voila, ça fait le tour du balcon, avec la pente nécessaire pour arriver dans la grosse chaudière bleue placée sous les plants pour une économie d'espace.

vous avez vu le beau couché de soleil en arrière plan? combien de fois on s'est arrêté de travailler pour admirer... beaucoup!












zoom sur le "coude" installé pour que l'eau qui termine sa course le long du balcon aille directement dans la chaudière.











Et voici la démonstration finale:

video

2eme Permablitz chez Kim

Le 03 juillet Kim et Danielle ont accueilli les permablitzers pour s'occuper du balcon de Kim:

au préalable on s'est retrouvé pour faire le design du balcon (pre-blitz). Danielle est à gauche et Kim à droite.










Kim a récupéré des plants à l'Université Concordia (bien joué!), mais il y a trop de plants dans chaque chaudière, et les chaudières pourraient être mieux placées. et il serait bon d'avoir des "self-watering buckets" n'est-ce pas? et puis aussi il faut utiliser l'espace vertical au maximum vu que l'endroit est étroit, c'est-à-dire aider toutes les plantes grimpantes à grimper aux murs!









alors voici le design du balcon, et la liste de matériel nécessaire pour le permablitz.









Permablitz day! c'est parti! pour commencer l'atelier "self-watering buckets". ça consiste à faire un double fond dans la chaudière et ainsi avoir une réserve d'eau pour plusieurs jours. ça permet aussi de diminuer l'évaporation de l'eau vu qu'elle se trouve au fond de la chaudière, sous la terre, et également d'inciter la pousse des racines, pour la même raison.









1ere étape: découper un disque du diamètre de la chaudière qui servira de double-fond, c'est-à-dire de séparation entre la terre et l'eau. le matériel phare pour fabriquer des "self-watering buckets" c'est bien sûr les chaudières (on en recupère chez tous les marchands et restaurateurs), et les panneaux électoraux. on peut faire tellement de choses avec ça, alors tenez vous prêt à en récupérer au mois de novembre!






2eme étape: créer un socle en croix pour ce disque (avec le panneau électoral)










le socle est place au fond de la chaudière. la hauteur de ce socle définit le volume d'eau qui pourra être stockée.













3eme étape: on perce le disque et on enfile de la ficelle à travers le disque pour que l'eau au fond de la chaudière remonte par capillarité dans la terre. Il est important de tester avec un verre d'eau que la ficelle "conduit" bien l'eau (avec certaines il n'y a pas capillarité).








4eme étape: il faut faire un trou pour le trop-plein, juste en-dessous du disque pour être sûr que le réservoir ne soit pas trop rempli.
















5eme étape: placer un tuyau verticalement pour pouvoir remplir le réservoir d'eau (tuyau récupéré à l'Ecocentre du quartier!). le tuyau descend jusqu'au fond de la chaudière mais est coupe en biais pour pouvoir remplir le réservoir. il faut aussi faire une encoche du diamètre du tuyau dans le disque qui sert de double-fond (voir photo 3eme étape).






et voila! il n'y a plus qu'à mettre de la bonne terre, planter et remplir le réservoir d'eau!


















cette grosse chaudière bleue doit servir de gros d'eau avec un système de récupération de l'eau de pluie qui tombe du balcon au-dessus. ça n'a pas été fait le jour du permablitz mais ça sera fait prochainement.









voila. chaque plant a sa chaudière. ça commence à avoir de l'allure!


















du "chicken fence" est installé sur le mur pour permettre aux pois et haricots de grimper et ainsi utiliser l'espace vertical! (matériel récupéré encore une fois).
















voila le résultat final: optimisation de l'espace et facilité d'accès! les plants vont tous avoir une bonne exposition au soleil et une autonomie en eau grâce au réservoir de chaque chaudière.

















de ce côté on garde un petit coin détente, et la possibilité de poser les vélos sous les jardinières suspendues d'herbes et fleurs comestibles.
ça c'est du bon boulot!

1er permablitz chez Michael

Le 14 juin 2009 on s'est tous retrouvé chez Michael pour le 1er permablitz de Montréal!
C'était vraiment le fun. Voici ce qu'on a fait pendant la journée:

le jardin de Michael "avant". Photo prise pendant le pre-blitz, c'est-à-dire la journée de design du jardin.











le design à gauche, les activités de la journée listées au centre et des informations et livres à lire.











c'est parti! on récupère des branches qui serviront de tuteur aux tomates, on retourne la terre devant le trottoir pour y planter un engrais vert. Le plan au long terme étant une forêt alimentaire à cet endroit, comme ça les passants pourront se servir!








une étape obligatoire est aussi de regrouper le matériel de l' "ancien jardin", et récupérer ce qui peut l'être.

















une discussion sur le chardon: pourquoi il est plein de pucerons? comment s'en débarrasser? faut-il le laisser ici ou le déplacer pour la suite du design?










mise en place d'une spirale à herbes et d'une marre pour le coté plus relax désigné pour son jardin











grosse activité autour de la coupe des lilas (tout est récupéré pour mettre dans la boite de composte installée quelques minutes auparavant) et préparation du "no dig garden" et de la travée exterieure qui permettra de collecter l'eau de pluie pour cette zone.









une pause déjeuner bien meritée! chacun a ammené quelquechose.

















reprise des travaux et bon avancement du coin spirale à herbes / marre.












la marre et la spirale à herbes sont prêts. Maintenant tout le monde s'affaire au "no dig garden".













le carton sert de couche de carbone dans cette lasagne qu'est le "no dig garden" et étouffe les mauvaises herbes.


















on alterne les couches de carbone et d'azote avec des matériaux récupérés à droite à gauche, et on oublie pas de bien arroser!
Le devant du jardin est aussi complètement retourné. Du carton a été mis par la suite pour étouffer aussi les mauvaises herbes avant de planter l'engrais vert (trèfle, luzerne, sarrasin...)








voila, une bonne journée qui se termine, et une petite bière bien méritée!
Au final on aura: préparé une spirale a herbes, une marre, le devant du jardin pour de l'engrais vert, fait un no dig garden, taillé les lilas, monté une boite a composte. Il reste à mettre en place le système de récupération d'eau de pluie et planter!







pour le symbole: on a pas eu le temps de planter les semis et les herbes, alors Michael met quand-même ce romarin au sommet de la spirale à herbes.
Pour faire tout ça seul du terreau et du fumier de mouton a été acheté! Beaucoup de matériel a été trouvé dans la rue et à l'Ecocentre du quartier.